Fonds Leber

Du rare et du précieux… exclusivement ! Pour gagner sa place au soleil dans les rayonnages de la bibliothèque personnelle de Jean-Michel Constant-Leber (1780-1859), un document devait avoir de sérieux arguments, sortir de l’ordinaire et tutoyer l’exceptionnel. En 1838, la bibliothèque de Rouen acquiert pour 60 000 francs or, une partie du butin de Jean-Michel Constant-Leber. Une partie seulement, soit 10 000 documents tout de même, méthodiquement inventoriés par le collectionneur, dans un catalogue imprimé.

Outre son éminence et son exhaustivité, ce fonds force le respect par l’originalité des thématiques qu’il couvre (danses des morts, caricatures révolutionnaires, histoire de France, costume et scènes de genre…) et la diversité des genres qu’il réunit (livres d’emblèmes ou illustrés, pièces satiriques ou mazarinades, manuscrits maçonniques ou médiévaux, canards ou journaux antérieurs à la « Gazette » de Renaudot…).

On y trouve, en outre, des manuscrits « couronnés », dont l’ornementation de la reliure ne laisse aucun doute quant à leur appartenance royale !  Et enfin, dans la catégorie « curiosités » d’ici et d’ailleurs… On croise des estampes, des cartes à jouer, des miniatures hindoues et des peintures chinoises.

Collectionneur du monde, aussi.