Historique

La grande Histoire des bibliothèques de Rouen

 
Sur la frise historique des bibliothèques de Rouen, épinglons les temps forts, les événements fondateurs et les grands virages qui ont construit au fil des ans le réseau d’aujourd'hui.
 
4 juillet 1809 / Inauguration day
Inauguration de la première bibliothèque municipale à Rouen. Locataire du 2e étage de l’Hôtel de ville, elle rassemble 20 000 documents, issus des confiscations révolutionnaires dans les abbayes de la région.
 
XIXe et début XXe siècle / Le « travail de fonds »
Plus de 100 ans pour grossir les rangs ! Legs, achats, dons…
On réunit les fonds qui, petit à petit, contribueront à faire de Rouen une plaque tournante pour chercheurs et historiens, à travers sa bibliothèque patrimoniale de référence.
Parmi les perles : les 10 000 manuscrits, estampes et éditions précieuses de Jean-Michel Constant Leber, les 60 000 volumes de Charles Etienne Coquebert de Monbret et des fonds de collectionneurs…
Eclairés toujours, et philanthropes le plus souvent.
 
Février 1888 / Pendaison de crémaillère à Villon
La bibliothèque déménage dans un majestueux écrin, emblématique du style éloquent des grands bâtiments institutionnels de la IIIe République. Signé Louis Sauvageot, architecte de la ville, ce palais des livres côté Est est aussi un palais des Beaux-Arts côté ouest.
 
1907 / Saint-Sever, la première bibliothèque du peuple !
Cette année-là, la Rive-gauche revendique à son tour le droit à disposer d’une bibliothèque. Gratuite, elle s’établit dans le faubourg Saint-Sever.
 
1929 / Les Capucins dans le sillage de Saint-Sever
Privée de ses religieuses, la chapelle du couvent des Ursulines attendait une affectation. On tergiversa. Archives, musée… Finalement, ce sera une deuxième bibliothèque de prêt gratuite, pour la Rive-droite cette fois.
 
1947-1994 / Toujours une bibliothèque d’avance pour la jeunesse
1947 voit naître à Rouen une des premières bibliothèques pour enfants de France. Sur le modèle de celle ouverte à Paris, elle initie les lecteurs en herbe. A tendance nomade, cette bibliothèque de jeunesse déménagera 3 fois en 47 ans.
 
1969 / L’année érotique du théâtre & du livre
Ouverture d’une petite bibliothèque publique au rez-de-chaussée du Théâtre des Arts.
 
1970 - 1976 - 1995 / Les Hauts-de-Rouen révolutionnent la lecture publique
Les Hauts-de-Rouen inaugurent la décennie 70 avec l’inauguration de la bibliothèque des Sapins, dans les locaux de la Mairie annexe. En 1995, les Sapins prennent du galon et déménagent dans des locaux dédiés, place du Châtelet !
En 1976, la bibliothèque de la Grand’Mare ouvre à son tour, abritée par le centre socio-culturel André-Malraux. 
 
1994 / Aux marches du Palais : la naissance de la bibliothèque Parment
Née de la fusion des collections jeunesse du square Verdrel et de la collection tout-public du Théâtre des Arts, une nouvelle bibliothèque ouvre ses portes au cœur de la ville : c’est Parment, la citadine. 
 
6 novembre 2010 / Simone-de-Beauvoir, la benjamine du réseau Rn’Bi 
La dernière n’est pas la moindre ! Abritant un modèle exemplaire de bibliothèque de proximité, ainsi que les services centraux des bibliothèques, le Pôle culturel Grammont est le vaisseau amiral des Archives départementales. Un espace partagé et mutualisé, dans un bâtiment d’exception de verre et de béton blanc… et la signature d’un architecte emblématique de sa génération : Rudy Ricciotti.
 
Et l’histoire continue…
Un lifting intégral pour Grand’Mare en 2013 et 2017, et pour Villon en 2014-2017.
Les chantiers du moment ? Un réaménagement pour les Capucins entre septembre et décembre 2017, des travaux à la bibliothèque Saint-Sever avec le réaménagement du centre commercial Saint-Sever, ... en attendant la suite…