Les missions des bibliothèques

Si, quand on vous dit « bibliothèque », la première image qui surgit à votre esprit est celle d’une étagère en kit pour ranger vos livres, c’est qu’une légère mise au point s’impose. Vous verrez, au-delà de meubler, les bibliothèques poursuivent une destinée à portée universelle et qui nous concerne tous dans notre quotidien.
 
 
Ses missions exactes ici résumées en 6 fondamentaux : 
 
Le poumon & le cœur de ma cité.
Organe vital de la ville, la bibliothèque municipale bat au rythme du savoir. Entretenir et propager le souffle de la pensée dans un grand élan démocratique, ouvrir les portes de la connaissance en accès libre et illimité… telles sont ses fonctions primaires, encadrées et détaillées au sein d’un Manifeste universel établi en 1994 par l’UNESCO.
La bibliothèque ? Aussi essentielle pour l’esprit que l’air que l’on respire pour le corps !
 
Collectionneuse impénitente
Avec son instinct de conservation, la bibliothèque municipale est le dépositaire d’un savoir à la fois historique et colossal en perpétuelle évolution : un patrimoine bien vivant, qu’elle s’efforce à la fois de protéger et de promouvoir. Témoin actif des grandes révolutions des supports, elle conjugue au présent de l’indicatif livres imprimés et connaissances dématérialisées, analogique et numérique, fonds anciens et collections contemporaines.
 
Fourmi prêteuse
Thésauriser le savoir juste pour la gloire ? Très peu pour elle ! La bibliothèque municipale ne détient et ne conserve que pour mieux transmettre, diffuser et partager, toujours dans le respect des collections et du patrimoine.
Préalable absolu à cette mission ? La gratuité pour beaucoup et le libre accès de tous aux bibliothèques.  
 
Banque populaire
La bibliothèque municipale est l’affaire de tous et de chacun, sans distinction d’âge, d’origine ni de classe sociale. Entretenir la flamme de ceux qui la fréquentent déjà et allumer l’étincelle chez ceux qui ne la connaissent pas encore, c’est une mission de service public, au sens noble du terme, qu’elle développe chaque jour.
Ses valeurs citoyennes dans cette quête insatiable ?
L’égalité, le respect et la laïcité.
 
Le parfait profil du « tiers lieu ».
Bien au-delà des missions de conservation et de valorisation des collections, d’information et d’éducation de tous les publics, d’accompagnement vers le savoir, la bibliothèque municipale invente une variante moderne du forum antique ou de la place du village. Elle est le territoire du lien social : là où ça bouge, là où on se croise, là où on se pause, là où les langues se délient, là où on partage l’anecdotique ou l’essentiel, les grandes idées ou les petites nouvelles du jour mais aussi là où on agit, se nourrit, découvre et invente…
L’outil favori du tiers lieu ? La médiation culturelle qui, par la mise en œuvre d’actions ou d’événements, crée du lien, favorise la rencontre et distille le savoir et la connaissance, sur un mode ludique et décomplexé.
 
Tendance polygame
La bibliothèque municipale construit ponts et passerelles. Bref, elle s’épanouit à plusieurs ! Cette dynamique de partenariat s’illustre particulièrement avec la Bibliothèque nationale de France (Dépôt légal imprimeur Haute-Normandie), mais aussi à travers sa participation au CCFr (Catalogue collectif de France). En outre, la bibliothèque municipale de Rouen est de tous les grands événements nationaux (Journées du patrimoine, Semaine du goût, Mois du film documentaire…) et travaille main dans la main avec une pléiade d’acteurs culturels de la région (Normandie Impressionniste, Rouen sur mer, Festival Normandiebulle, Zazimuts…).