Parcours thématique

3ème âge : 2ème chance pour 1er rôle en 4ème de couverture

Quand la fiction transforme nos anciens en guide ou en héros du quotidien ...

© Thierry Poré






Filtrer par





























































Aphrodite et vieilles dentelles











Paris : : J'ai lu , 2017







J'ai lu, 11803







Tilda et Elida Svensson, 79 et 72 ans, célibataires, mènent une vie à la routine paisible. Elles font des confitures, vont à l'église et se couchent chaque soir exactement à la même heure. Pas de commodités à l'intérieur de leur maison vétuste : les toilettes sont au fond du jardin, l'eau est à tirer au puits. Tout change à l'arrivée d'un nouveau voisin, Alvar Klemens, ou plutôt de son chat : le félin est pris de frénésie sexuelle en mangeant une des plantes d'Alvar, que celui-ci entretient avec un engrais curieux. Et si elles tenaient avec ce produit l'occasion de s'offrir enfin des W.C. dignes de ce nom ? La révolution est décidée : les deux dames montent un business clandestin d'élixir aphrodisiaque...

























Petits portraits de très grandes personnes











Paris : : La Bouinotte/Calmann-Lévy , 2017







Sous la plume inimitable de Barbara Constantine, seize portraits tendres et bienveillants de personnes âgées qui racontent leur vie d'avant. "Il y a des jeunes et des moins jeunes aussi, certainement, qui vont être étonnés, en lisant ces pages. C'est pourtant vrai. Papy ou Mamie n'ont pas toujours eu des cheveux blancs et des sourcils en broussaille, n'ont pas toujours eu besoin de déambulateurs ou de dentiers. Il fut un temps où ils ont couru, ri, joué, raconté des blagues, fait des galipettes, eu des peines de coeur, des frustrations, des peurs, de l'acné. A la différence d'avec vous, leur jeunesse n'a pas duré très longtemps. Certains ont commencé à travailler à 11 ans. Ouais, dur. Et puis, leurs jeux n'ont pas été les mêmes que les vôtres. Petits ou même ados, ils n'ont pas reçu de tablettes numériques à Noël ! Les ordinateurs n'avaient pas encore été inventés, les consoles de jeux, non plus. Incroyable ! Il n'y avait pas de télé, pas de téléphone (ni fixe ni portable), pas l'eau courante ni l'électricité partout, les toilettes, c'était dans une cabane au fond du jardin, et pour aller à l'école, ils devaient marcher des kilomètres à pied, qu'il pleuve, qu'il vente ou qu'il neige ! Difficile d'imaginer la vie qu'ils ont menée. En lisant, vous en aurez une petite idée. Les textes sont courts, les photos sont trippantes, qu'est-ce que vous risquez ? D'avoir envie d'aller les voir ? D'aller leur taper la bise ? Ce serait nickel. Ils ont tellement besoin d'amour. " Ce livre est né de la rencontre de Barbara Constantine avec les personnes âgées de l'EHPAD voisin de chez elle. Elle a voulu raconter chacune d'entre elles. Les textes sont illustrés par des portraits, oeuvre de Cécyl Gillet.























Un clafoutis aux tomates cerises











Paris : : Flammarion , 2017







Au soir de sa vie, Jeanne, quatre-vingt-dix ans, décide d'écrire son journal intime. Sur une année, du premier jour du printemps au dernier jour de l'hiver, d'événements minuscules en réflexions désopilantes, elle consigne ses humeurs, ses souvenirs, sa petite vie de Parisienne exilée depuis plus de soixante ans dans l'Allier, dans sa maison posée au milieu des prés, des bois et des vaches. La liberté de vie et de ton est l'un des privilèges du très grand âge, aussi Jeanne fait-elle ce qu'elle veut ? et ce qu'elle peut : regarder pousser ses fleurs, boire du vin blanc avec ses amies, s'amuser des mésaventures de Fernand et Marcelle, le couple haut en couleurs de la ferme d'à côté, accueillir ? pas trop souvent ? ses petits-enfants, remplir son congélateur de petits choux au fromage, déplier un transat pour se perdre dans les étoiles en espérant les voir toujours à la saison prochaine... Un clafoutis aux tomates cerises, le plus joli roman sur le grand âge qui soit, traite sans fard du temps qui passe et dresse le portrait d'une femme qui nous donne envie de vieillir.

























Barracuda for ever Texte imprimé











: Didier Jeunesse , 2017












C'est sur un rythme endiablé au son des "Barracudas" de Claude François que Napoléon, 85 ans, décide de commencer une nouvelle vie. Avec l'aide de son petit-fils Léonard, dit "mon Coco", ils enchaînent les quatre cents coups. Gare à tous ceux qui voudraient déporter Napoléon en maison de retraite, car c'est lui qui mène la danse, surtout lorsqu'il s'agit de faire tourner en bourrique son entourage ! Cependant, l'ancien boxeur va bientôt découvrir ses véritables adversaires, implacables et sournois. Un roman mordant pour rire aux éclats et être ému jusqu'aux larmes !







































Mémé dans les orties











Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine) : M. Lafon , 2015












Ferdinand Brun, vieux monsieur bougon qui passe son temps à embêter ses voisins, perd sa chienne, Daisy. Il est dévasté. Juliette, une fillette, et sa grand-mère Béatrice, 93 ans et passionnée d'informatique, vont le forcer à se remettre d'aplomb et à changer. ©Electre 2015














Pages