Parcours thématique

Que fallait-il lire cette année (2017-2018) ?


Voilà, voilà, l’année se termine et l’été se profile...
Il est enfin temps de lire ce qu’on a pas eu le temps de lire cette année, mais que choisir ?
Les bibliothécaires ont pensé à vous, voici nos propositions :

© DR






Filtrer par
























































Le lambeau Texte imprimé











Paris : Gallimard , 2018












Lambeau, subst. masc. 1. Morceau d'étoffe, de papier, de matière souple, déchiré ou arraché, détaché du tout ou y attenant en partie. 2. Par analogie : morceau de chair ou de peau arrachée volontairement ou accidentellement. Lambeau sanglant ; lambeaux de chair et de sang. Juan, désespéré, le mordit à la joue, déchira un lambeau de chair qui découvrait sa mâchoire (Borel, Champavert, 1833, p. 55). 3. Chirurgie : segment de parties molles conservées lors de l'amputation d'un membre pour recouvrir les parties osseuses et obtenir une cicatrice souple. Il ne restait plus après l'amputation qu'à rabattre le lambeau de chair sur la plaie, ainsi qu'une épaulette à plat (Zola, Débâcle, 1892, p. 338). (Définitions extraites du Trésor de la Langue Française).























Bleu de prusse Texte imprimé
















1956-2018













1962











Paris : Seuil , 2018















1956. À peine remis des émotions des Pièges de l’exil, Bernie Gunther doit s’enfuir pour sauver sa peau : le marché que lui impose Erich Mielke, numéro deux de la Stasi, est inacceptable. Du cap Ferrat à Sarrebrück, sa cavale héroïque sera semée d’embuches. 1939. Parallèlement, selon une de ces constructions virtuoses dont il a le secret, Philip Kerr nous emmène à Berchtesgaden, où Hitler est attendu pour son cinquantième anniversaire. Quand un ingénieur est assassiné sur la terrasse du Berghof, le nid d’aigle du Führer, c’est la panique : jamais au grand jamais ce sacrilège ne doit être rendu public. Sommé par le général Heydrich de découvrir, et dans la plus absolue discrétion, le coupable, Bernie Gunther ne dispose que d’une semaine pour réussir. Or personne ne semble disposé à l’aider : Martin Bormann règne en tyran à Berchtesgaden – du moins tant que le tyran suprême n’est pas là – et s’y livre à maints trafics lucratifs alimentés par un réseau bien organisé. Et parmi les proches de Hitler en Bavière nombreux sont ceux qui ont des choses à cacher : ils feront tout pour que l’enquête échoue. Plus Gunther approchera de la vérité, plus sa vie sera menacée.

























La Note américaine Texte imprimé











Paris : : Globe , 2018







L'histoire vraie, trouble et tortueuse d'une série de meurtres qui comptent parmi les plus mystérieux et les plus monstrueux de l'Histoire des Etats-Unis. Dans les années 1920, les hommes les plus riches au monde étaient Amérindiens, et appartenaient à la tribu des Osages. Une fois le pétrole découvert sous leurs terres, dans l'Oklahoma, ils se sont mis à rouler dans des automobiles conduites par des chauffeurs, se sont fait construire de belles demeures et ont envoyé leurs enfants étudier en Europe. Puis, un par un, les Osages ont commencé à disparaître dans d'étranges circonstances. Dans ce Wild West où se croisaient desperados et magnats du pétrole, ceux qui osaient enquêter sur cette tuerie étaient assassinés à leur tour... Le nombre de morts ne cessant d'augmenter, le FBI se saisit de l'affaire, et perça les mystères d'une gigantesque conspiration, mettant au jour une série de crimes aussi choquante qu'effrayante. Fondé sur des années de recherche, La Note américaine est un chef-d'oeuvre de narrative nonfiction : David Grann mène l'enquête, et chacune de ses découvertes amène son lot de surprises sinistres, de rebondissements et de secrets lourds à porter. Un livre percutant, d'une grande puissance, qui constitue un témoignage littéraire bouleversant. Public Adulte.























Le pouvoir











Paris : : Calmann-Lévy , 2018







Et si les femmes prenaient enfin le pouvoir dans le monde entier ! Du jour au lendemain, des adolescentes aux quatre coins du monde découvrent un nouveau pouvoir : à la manière des anguilles, elles parviennent à générer de leurs doigts une puissante décharge électrique qui leur permet de se défendre, ou d'agresser. En un tour de main, elles peuvent infliger une douleur agonisante... et même la mort. Plus besoin d'avoir peur, de se laisser contrôler, rabaisser, soumettre. Et surtout plus besoin d'être le "sexe faible" et de se laisser dominer par les hommes. Bientôt, plus rien n'empêche les femmes de prendre le pouvoir - avec ou sans violence. Trois femmes et un homme vont vivre de l'intérieur ce renversement de la société : Roxy, descendante d'une famille de mafieux anglais qui voit sa mère se faire assassiner sous ses yeux, découvrant son nouveau pouvoir trop tard pour la sauver, dédie sa vie à la vengeance en devenant une femme d'affaires particulièrement crainte. Allie, abusée dans son enfance, fonde un culte et devient une gourou mondialement reconnue qui bientôt orchestrera de grands soulèvements féminins. Margaret, maire aux Etats-Unis, qui fait tout pour maîtriser son "pouvoir", devient la première politique à oser repenser la société en séparant les filles des garçons. Et enfin le journaliste nigérian Tunde, seul homme qui observe et chronique ce nouveau monde depuis la première heure, à ses risques et périls... Mais rabaisser les hommes, est-ce la bonne manière de s'émanciper ? Et surtout, se laisseront-ils dominer ? Dans la droite lignée de La Servante écarlate, un roman engagé, époustouflant de créativité, et?aussi visionnaire que profondément perturbant.

























4 3 2 1











Arles : : Actes Sud , 2018







Lettres anglo-américaines (Actes Sud)







A en croire la légende familiale, le grand-père nommé Isaac Reznikoff quitta un jour à pied sa ville natale de Minsk avec cent roubles cousus dans la doublure de sa veste, passa Varsovie puis Berlin, atteignit Hambourg et s'embarqua sur l'Impératrice de Chine qui franchit l'Atlantique en essuyant plusieurs tempêtes, puis jeta l'ancre dans le port de New York au tout premier jour du XXe siècle. A Ellis Island, par une de ces bifurcations du destin chères à l'auteur, le nouvel arrivant fut rebaptisé Ferguson. Dès lors, en quatre variations biographiques qui se conjuguent, Paul Auster décline les parcours des quatre possibilités du petit-fils de l'immigrant. Quatre trajectoires pour un seul personnage, quatre répliques de Ferguson qui traversent d'un même mouvement l'histoire américaine des fifties et des sixties. Quatre contemporains de Paul Auster lui-même, dont le "maître de Brooklyn" arpente les existences avec l'irrésistible plaisir de raconter qui fait de lui l'un des plus fameux romanciers de notre temps.
































Me voici











Paris : Editions de l'Olivier , 2017















" Sam sentit que tout allait exploser, mais il ignorait précisément quand et comment. " A la veille de sa bar-mitsva, le fils de Jacob et Julia Bloch est soupçonné d'être l'auteur d'injures racistes, ce qui lui vaut son renvoi du lycée. Pendant ce temps, Julia trouve sur le téléphone de son mari une série de textos pornographiques. On pense aux Scènes de la vie conjugale de Bergman revues par Philip Roth. A une fable délirante à la Mel Brooks. Ou aux deux à la fois. Car dans le monde de Jonathan Safran Foer, tout peut arriver, le meilleur comme le pire. Dans ce roman dont les dialogues crépitent comme des balles, on découvre que la grande et la petite histoire ne font qu'un. On passe ainsi sans crier gare du sacrifice d'Abraham à une théorie de la masturbation, d'un portrait d'Oliver Sacks à une analyse de la situation au Proche-Orient, de l'éloge du désir à la nostalgie du bonheur familial. Brillant, féroce, déchirant, désopilant, Me voici est l'oeuvre la plus aboutie d'un écrivain dont le talent ne connaît plus de limites.























Tiens ferme ta couronne Texte imprimé











Paris : Gallimard , 2017









L' Infini (Gallimard)









Un homme a écrit un énorme scénario sur la vie de Herman Melville : The Great Melville, dont aucun producteur ne veut. Un jour, on lui procure le numéro de téléphone du grand cinéaste américain Michael Cimino, le réalisateur mythique de Voyage au bout de l'enfer et de La Porte du paradis. Une rencontre a lieu à New York : Cimino lit le manuscrit. S'ensuivent une série d'aventures rocambolesques entre le musée de la Chasse à Paris, l'île d'Ellis Island au large de New York, et un lac en Italie. On y croise Isabelle Huppert, la déesse Diane, un dalmatien nommé Sabbat, un voisin démoniaque et deux moustachus louches ; il y a aussi une jolie thésarde, une concierge retorse et un très agressif maître d'hôtel sosie d'Emmanuel Macron. Quelle vérité scintille entre cinéma et littérature ? La comédie de notre vie cache une histoire sacrée : ce roman part à sa recherche.














Pages