Recherche

Votre recherche

> Ouvrage introuvable ? Suggérer un achat
Votre recherche a retourné 5 résultat(s)

1968, de grands soirs en petits matins

Auteur(s) 
Editeur 

Paris : : Seuil , 2018

L'Univers historique
A partir d'un travail dans les archives de toute la France, pour beaucoup inédites, Ludivine Bantigny restitue l'énergie des luttes, des débats, des émotions et des espoirs portés par les acteurs de 68 : toutes celles et tous ceux - ouvriers, étudiants, militants mais aussi danseurs, médecins, paysans, artisans, poètes d'un jour, et les femmes à parts égales avec les hommes - qui ont participé au mouvement. Elle s'intéresse aussi à "l'autre côté" : la police, le pouvoir et les oppositions à la contestation. Son livre s'attache au vif des événements, à la diversité de leurs protagonistes plus qu'aux seuls porte-parole désignés, à leurs pratiques plus qu'à la rhétorique dont on les a ensuite enveloppés, à la grève qui met le temps en suspens. "Les événements": si la formule est restée vague faute de pouvoir à coup sûr qualifier ce qui s'était passé, du moins a-t-elle le mérite de revenir précisément aux faits, aux projets, à l'inventivité, à tout ce qui a été imaginé, de grand et de petit, pour réellement "changer la vie".
+ d'info Ajouter au panier

Icones de mai 68 Texte imprimé : Les images ont une histoire

Editeur 

Paris cedex 13 : BNF , 2018


Couvert par les photoreporters de l'époque, Mai 68 a produit une iconographie abondante : photographies d'étudiants, de meetings ou d'occupation d'usines que chacun d'entre nous, contemporain des événements ou non, a en tête. Cet ouvrage présente une approche critique du processus selon lequel, parmi toutes ces images, certaines d'entre elles ont accédé au statut d'icône à mesure que leur exploitation médiatique et les célébrations successives façonnaient, en même temps qu'une sorte "d'imagerie", la mémoire collective de l'événement. Présentant un choix de photographies particulièrement emblématiques, il aborde notamment la "starification" de Daniel Cohn Bendit face à un CRS à travers la photographie de Gilles Caron ; la quasi absence d'images en couleur dans la presse ; le destin éditorial de 'la "Marianne" de Jean-Pierre Rey, devenue le symbole des événements ; les photos d'amateurs et les archives de la police ; les barricades de Mai 68. Une manière d'interroger, cinquante ans après l'événement lui-même, la portée de l'acte photographique dans le contexte de sa diffusion.
+ d'info Ajouter au panier

La France contemporaine Texte imprimé : Tome 8, La République moderne - La IVe République, 1946-1958

Auteur(s) 
Editeur 

Paris : Points , 2018


Points histoire, H537
Condamnée par la lecture gaulliste de l'histoire comme le " régime des partis ", parfois devenue ensuite une sorte de modèle dont il fallait honorer la mémoire afin de mieux se démarquer de l'ombre du Général, la IVe République demeure la " mal aimée " des Français. Fondée en partie sur l'ouverture progressive des archives et la multiplication des témoignages, cette étude se nourrit d'une approche à la fois compréhensive et connectée. Compréhensive car elle donne la parole aux acteurs. Connectée car elle met en relation des thématiques souvent séparées : dimensions internationale et nationale, réformes de structure et vie quotidienne, grands destins et vie des Français " ordinaires ". Jenny Raflik propose ainsi une lecture profondément renouvelée de ces années où s'invente la modernité. Maîtresse de conférences à l'université de Cergy-Pontoise, Jenny Raflik est l'auteur de plusieurs ouvrages, dont deux sur cette même période : La Quatrième République et l'Alliance atlantique (PUR, 2014) et La Société française depuis 1945 (avec Ludivine Bantigny et Jean Vigreux, La Documentation Photographique, 2016).
+ d'info Ajouter au panier