Recherche

Votre recherche

> Ouvrage introuvable ? Suggérer un achat
Votre recherche a retourné 24 résultat(s)

Pages

Frères migrants Texte imprimé

Auteur(s) 
Editeur 

PARIS : Seuil , 2017


Cadre rouge
La poésie n'est au service de rien, rien n'est à son service. Elle ne donne pas d'ordre et elle n'en reçoit pas. Elle ne résiste pas, elle existe -- c'est ainsi qu'elle s'oppose, ou mieux : qu'elle s'appose et signale tout ce qui est contraire à la dignité, à la décence. A tout ce qui est contraire aux beautés relationnelles du vivant. Quand un inacceptable surgissait quelque part, Edouard Glissant m'appelait pour me dire : " On ne peut pas laisser passer cela ! " Il appuyait sur le " on ne peut pas ". C'était pour moi toujours étrange. Nous ne disposions d'aucun pouvoir. Nous n'étions reliés à aucune puissance. Nous n'avions que la ferveur de nos indignations. C'est pourtant sur cette fragilité, pour le moins tremblante, qu'il fondait son droit et son devoir d'intervention. Il se réclamait de cette instance où se tiennent les poètes et les beaux êtres humains. Je ne suis pas poète, mais, face à la situation faite aux migrants sur toutes les rives du monde, j'ai imaginé qu'Edouard Glissant m'avait appelé, comme m'ont appelé quelques amies très vigilantes. Cette déclaration ne saurait agir sur la barbarie des frontières et sur les crimes qui s'y commettent. Elle ne sert qu'à esquisser en nous la voie d'un autre imaginaire du monde. Ce n'est pas grand-chose. C'est juste une lueur destinée aux hygiènes de l'esprit. Peut-être, une de ces lucioles pour la moindre desquelles Pier Paolo Pasolini aurait donné sa vie. Patrick CHAMOISEAU
+ d'info Ajouter au panier

J'ai toujours aimé la nuit Texte imprimé

Auteur(s) 
Editeur 
Paris : Sonatine , 2017
Sonatine +
Un commandant de police enfermé seul avec un tueur. La scène pourrait paraître banale. Elle l'est déjà un peu moins lorsqu'on sait que c'est la dernière nuit de service actif du policier et que, pour la première fois de sa longue et monotone carrière, il se retrouve enfin face à ce dont il a toujours rêvé : un tueur en série inconnu des forces de l'ordre. Sauf que, dans cette maison isolée, c'est le tueur qui pointe son arme depuis des heures sur le policier. Depuis des heures l'officier écoute et essaye de graver dans sa mémoire l'incroyable confession de celui qui se surnomme " l'archange de la mort " et qui lui raconte dans le détail son " oeuvre " : dix années de crimes impunis. Comment le flic en est-il arrivé là ? Comment une simple altercation au début de la soirée l'a-t-il mis sur la piste du tueur ? Et quelles sont ses chances de s'en sortir ? Patrick Chamoiseau nous livre ici un formidable roman noir, en même temps qu'il dresse un portrait déchirant d'une Martinique livrée à tous les débordements, en passe de perdre sa culture, sa magie et son humanité.
+ d'info Ajouter au panier

Biblique des derniers gestes

Auteur(s) 
Editeur 

Paris : Gallimard , 2002 ; 27-Mesnil-sur-l'Estrée : Société Nouvelle Firmin-Didot + Février 2002


Lors de sa lente agonie, l'indépendantiste antillais Balthazar Bodule-Jules revoit défiler sa longue existence. A l'écrivain narrateur de ramasser les gestes de cette affaire, de faire ce portrait à rebours d'un être tissé de ses vies réelles et rêvées : ses 727 amours, les femmes guerrières et les femmes fleurs, les grands combats du siècle et les faits d'armes, son instruction.
+ d'info Ajouter au panier

La matière de l'absence Texte imprimé

Auteur(s) 
Editeur 

Paris : Seuil , 2016 ; 27-Mesnil-sur-l'Estrée : Firmin Didot + Septembre 2015


Cadre rouge
L'écrivain propose une réflexion sur la Martinique, le destin du peuple antillais, les origines de l'homme, l'évolution contemporaine du monde, le rapport entre les cultures, en partant de l'évocation de la vie de sa mère, Man Ninotte, morte le 31 décembre 1999, de ses souvenirs d'enfance et d'anecdotes sur sa famille. ©Electre 2016
+ d'info Ajouter au panier

L' empreinte à Crusoé

Auteur(s) 
Editeur 

Paris : Gallimard , 2012


Blanche
Vingt années se sont écoulées depuis que Robinson Crusoé a échoué sur son île déserte. Alors qu'il se promène sur la plage, il découvre les empreintes d'un homme sur le sable. Après l'affolement, puis la posture agressive et guerrière, le solitaire s'élance à la recherche de cet Autre qui lui amène ce qu'il avait oublié : l'idée même de l'humain.
+ d'info Ajouter au panier

Texaco

Auteur(s) 
Editeur 

Paris : Gallimard , 1994


Folio;0768-0732, 2634
Le roman de l'espérance et de l'amertume du peuple antillais, depuis l'horreur des chaînes jusqu'au mensonge de la politique du développement moderne.Prix Goncourt en 1992.
+ d'info Ajouter au panier

Pages